"Par exemple, telles théories physiques sont, dans l'état de la science, réputées plus probables que d'autres, parce qu'elles nous semblent mieux satisfaire à l'enchaînement rationnel des faits observés, parce qu'elles sont plus simples ou qu'elles mettent en évidence des analogies plus remarquables ; mais la force de ces analogies, de ces inductions, ne frappe pas au même degré tous les esprits, même les plus éclairés et les plus impartiaux. La raison est saisie de certaines probabilités, qui pourtant ne suffisent pas pour déterminer une entière conviction. Ces probabilités changent par les progrès de la science. Telle théorie combattue finit par obtenir l'assentiment unanime; mais les uns cèdent plus tard que d'autres: preuve qu'il entre dans les éléments de cette probabilité quelque chose qui varie d'un esprit à l'autre." p. 426

img

Cournot Antoine Augustin

A. A. Cournot, Exposition de la théorie des chances et des probabilités. 1843.

"Nous sommes possédés par nos contenus psychiques autonomes exactement comme s'ils étaient des dieux. On les appelle maintenant phobies, impulsions, etc., bref, symptôme névrotiques. Les dieux sont devenus des maladies : Zeus ne régit plus l'Olympe, mais le plexus solaire et il crée des cas pour les cabinet de médecins, ou encore trouble le cerveau des politiciens et des journalistes qui déclenchent sans le savoir des épidémies psychiques." p.54

img

Jung Carl Gustav

C. G. Jung, « Les phénomène de la voie », in Commentaire sur le mystère de la Fleur d'Or, Albin Michel, 1979.

Publication autorisée par le jury

img

Yacoub Claude, Zreik Khaldoun

C. Yacoub, « La main de l’apprenti-concepteur dans la pédagogie du projet d'architecture face aux outils numériques », Thèse de doctorat, [s.n.], [S.l.], 2011.

"Premièrement, elle suppose une reconnaissance préconceptuelle des signes : un « calculateur » (humain ou machine) peut reconnaître des signes par simple inspection, au sens où ne sont reconnus que les signes écrits dont les formes typographiques correspondent à celles d’un répertoire défini à l’avance. Deuxièmement, elle suppose également une finitude de la pensée: un «calculateur» (humain ou machine) peut exécuter une liste de commandes (un programme) composée de signes écrits si on lui fournit des données adéquates préalablement retranscrites à l’aide de ce répertoire de signes. Troisièmement, elle suppose que le codage numérique opère une neutralisation interne de la différence sémantique entre signes de commande et signes de données : il s’agit de s’en tenir à la forme typographique des signes écrits sans se poser de question sur leur signification." p. 61

img

Lassègue Jean

J. Lassègue, « Turing, entre le formel de Hilbert et la forme de Goethe », Matière première, Revue d’épistémologie et d’études matérialistes, vol. « Modèles, simulations, systèmes», nᵒ n° 3, p. 57-70, 2008.

"Le premier réquisit sémantique pour des systèmes notationnels est qu'ils soient non-ambigus ; car il est évident qu'on ne peut garantir le dessein fondamental d'un système notationnel que si le rapport de concordance est invariant." p. 184

img

Goodman Nelson, Morizot Jacques

N. Goodman et J. Morizot, Langages de l'art: une approche de la théorie des symboles. J. Chambon, 1990.

"Il convient également de réfléchir à des nouvelles manières "non documentaire" de produire des onto-éthologies ouvertes et dynamiques, et ce afin de se rappeler que les écritures s'évaluent et s'imposent à partir de ce qu'elles ouvrent de créativités et d'inventions, de ce quelles portent de nouveaux modes combinatoires comme autant d'herméneutiques possible." p. 59

img

Juanals Brigitte, Noyer Jean-Max

B. Juanals et J. - M. Noyer, « De l'émergence de nouvelles technologies intellectuelles », in Technologies de l'information et intelligences collectives, Hermes Science Publications, 2010.

"la réflexion d’inspiration spinoziste peut se brancher (plus) efficacement sur toute la pensée de "l’économie des âmes" et l’écologie de l’esprit qui s’est développée de Gabriel Tarde à Bernard Stiegler, en passant par Michel Foucault, Félix Guattari ou Maurizio Lazzarato. L’ontologie de l’écriture des traces et la théorie de l’occupation de l’esprit offrent de précieux cadrages analytiques à quiconque souhaite comprendre "la modulation des flux de désirs et de croyances, et des forces (la mémoire et l’attention) qui les font circuler dans la coopération entre cerveaux"." p. 214

img

Citton Yves

Y. Citton, « Noo-politique spinoziste ? », Multitudes, vol. 27, nᵒ 4, p. 203, 2006.

"Cette séparation du mode de symbolisation (notation) du langage d'interrogation est pour De Grolier [De Grolier, 1989] un des plus importants problème à résoudre si l'on veut aboutir à des système plus satisfaisant que les systèmes actuels." p. 227

img

Ihadjadene Madjid

M. Ihadjadene, « Classification encyclopédiques et interface de recherche d'information », in L'organisation des connaissances : approches conceptuelles, Paris: L'Harmattan, 2005.

"The soul and plants, the most ethereal and the most earthly entities, are, thus, united by their exclusion from the purview of respectable philosophical discourses in late modernity." p. 84

img

Marder Michael

M. Marder, « Plant-Soul: The Elusive Meanings of Vegetative Life », Environmental Philosophy, vol. 8, nᵒ 1, p. 83-100, 2011.

"Une fois des catégories posées, elle joue le rôle moderne de ce qu’on appelait autrefois l’analogie ou la similitude, non pas en donnant simplement des rapports de ressemblance ou de convenance, mais en précisant par le biais de foncteurs ce qui de l’une des catégories se trouve dans l’autre, avec des objets comparables, des propriétés et des relations similaires et un mode de fonctionnement identique." p. 13

img

Jedrzejewski Franck

F. Jedrzejewski, « Diagrammes et Catégories », Philosophie, Université Paris-Diderot - Paris VII, Paris, 2007.

"L'objectif d'un système intelligent est de reconstruire la (ou les) meilleurs(s) représentation(s) de son environnement et de lui-même afin d'acquérir le maximum d'autonomie et d'être le moins possible sensible aux fluctuations de ce dernier." p. 17

img

Dubois Daniel

D. Dubois, Le labyrinthe de l'intelligence. Academia, 1990.

"Paracelse demande : " Qu'est-ce que la nature si ce n'est la philosophie ? " Elle est dans l'homme et à l'extérieur. Elle est semblable à un miroir qui se composerait des quatre éléments, car les éléments reflètent le microcosme. On peut le connaître en connaissant sa "mère", c'est-à-dire la "materia" des éléments." p. 150

img

Jung Carl Gustav.

C. G. Jung, « Paracelse », in Synchronicite et Paracelsica, Paris: A.Michel, 1950.

« L'élément le plus important réside dans la proposition de d'Alembert pour un système complet d'organisation de la connaissance, le fameux arbre de la connaissance. » p. 155

img

Santorineos Manthos

M. Santorineos, De la civilisation du papier à la civilisation du numérique : A travers les aventures de l'enregistrement de la recherche, de la pensée et de l'Art. L'Harmattan, 2008.

"Ces systèmes de travail et de fonctionnement intègrent de nouvelles procédures normalisées de système d'écriture et de représentation performants. Ils supposent l'apprentissage et l'adoption de normes, de programmes, de routines, de dispositifs d'écriture et d'interfaces à la plasticité très grande. Ils supposent que soient développés et appropriés des modes de représentation et de navigation dans des espaces-temps coopératifs complexes et distribués." p. 38

img

Juanals Brigitte, Noyer Jean-Max

B. Juanals et J. - M. Noyer, « De l'émergence de nouvelles technologies intellectuelles », in Technologies de l'information et intelligences collectives, Hermes Science Publications, 2010.

"la notion d'écologie cognitive que je concevais comme une émergence auto-organisée à partir d'un mixte de possibilités biologiques, de formes culturelles, de réseaux sociaux et de technologies intellectuelles." p. 30

img

Lévy Pierre

P. Lévy, La sphère sémantique : Tome 1, Computation, cognition, économie de l'information. Hermes Science Publications, 2011.

"Multipliable à volonté ou pointable par hyperliens dans l'environnement numérique ubiquitaire, c'est-à-dire présente partout, l'archive n'est donc plus d'abord adressée dans l'espace physique mais dans la sphère sémantique impalpable ; c'est son sens, ou sa pertinence pour des lecteurs, qui constitue désormais son adresse principale. L'adressage fondamental passe d'un ordre physique (la cote des fiches de bibliothèque) à un ordre sémantique. Or cette première mutation en entraîne une autre : la possibilité de varier indéfiniment l'adressage sémantique d'un document selon les points de vue et les usages." p. 114

img

Lévy Pierre

P. Lévy, La sphère sémantique : Tome 1, Computation, cognition, économie de l'information. Hermes Science Publications, 2011.

"Chronologiquement et schématiquement, l’enseignant a tour à tour été perçu comme : — le rouage d’un système avec pour input les caractéristiques des protagonistes (enseignant, élèves) et de la situation, et pour output des performances d’apprentissage (paradigme processus-produit). Ces recherches ont amené à établir un lien causal fort entre les actions de l’enseignant et les performances d’apprentissage ; — un agent rationnel, c’est-à-dire une personne traitant rationnellement l’information à sa disposition et prenant, tout aussi rationnellement, des décisions d’action (paradigme de la pensée des enseignants) ; — un praticien réfléchi, agissant intentionnellement dans un environnement complexe, pouvant rendre compte de ses actions (Schön, 1994). Cette dernière métaphore semble maintenant être l’objet de l’intérêt quasi exclusif du champ de recherches sur la pensée des enseignants (Bayer & Ducrey, 2001)." p. 46

img

Dessus Philippe

P. Dessus, « Cognitive Tools for Teaching », HDR, 2004.

"Première difficulté, le mur combinatoire : dans les cas un tant soit peu complexes, l'écheveau des possibles ne se laissera jamais totalement dévider dans l'espace clos des machines." p. 68

img

Ganascia Jean-Gabriel

J. - G. Ganascia, L'intelligence artificielle. Flammarion, 1993.

"In order to identify the commonalities and differences between the two notions we note: • Both DE and SoS are compositions of simpler systems. • Both DE and SoS are embedded in an environment of a larger scale. • The constituent systems in DE do not have their independent goal, they are not autonomous and their behavior is subject to the rules of the interconnection topology. • The interconnection rule in DE is expressed as a graph topology. • The constituent systems in SoS may have their own goals and they are autonomous, semi-autonomous, or organized as autonomous groupings of composite systems. • There may be a connection rule expressed as a graph topology for the information structures of the constituent systems in a SoS. • The SoS is linked to an environment where every constituent system enters as an agent with their individual Operational Set, Goals." p. 21

img

Saleh Majd

M. Saleh, « Digital ecosystem : towards a system of information systems », phdthesis, Université de Technologie de Compiègne, 2018.

" LES YEUX DES FOULES Un jour que le Ciel pleure des larmes froides, que l'ai est glacé, et que les naseaux des bêtes lancent deux rayons de buée, je traverse la Foule inconnu, la foule interminable, et anonyme, et par les rues je feuillette des Ames, les âmes de tout le monde.   Dans les Yeux qui passent, je plonge mes yeux, méchants, interrogateurs, et mon regard semble remuer dans les cervelles de la misère et de l'ennui...   J'ai d'étranges Amours. Ils ne durent qu'un choc de regard, le temps de me mirer dans son cristallin, le temps qu'Elle se peint sur ma Rétine... Et, ce sont des Amours complètes, finies ; il y a eu désir, il y a eu plaisirs, - des fois, remord ; et elles sont acquises à mon âme, et elles vont grossir l'Océan intérieur de la Souvenance.   Ainsi, j'ai des haines affreuses ! des bontés infinies, d'inépuisables indulgences...   Mais voici que le soir enfume les rues ; en la purée de la nuit et de la vapeur, des feux s'allument, versicolores. Un diamant, ici, étoile par hasard aperçue, là, une émeraude, un grenat, un saphir, lanternes diverses. Et du trottoir métallisé par la pluie, les lueurs électriques fondues à celles du gaz, font une merveilleuse lame d'orfèvrerie, un retable de vermeil, une Pala d'Oro tout vibrante.   Et dans les orbites s'éteignent les yeux de la foule, les yeux jamais semblables, jamais muets des êtres sans nombres, dont Tout l'est inconnu - hors la trahissante prunelle ! "

img

Valéry Paul

P. Valéry, UNE CHAMBRE CONJECTURALE. Bibliothèque artistique & littéraire, 1981.

Axe de recherche

Langages symboliques

Evaluer au mieux la nature des langages symboliques pour montrer en quoi ils sont nécessaires et limités pour mettre en commun nos intelligences...

En savoir +

Formations

CDNL

Licence Professionnelle : Création Développement Numérique en Ligne

Plus d’infos

Axe de recherche

Intelligence collective

A partir d’une critique de l’intelligence collective vue comme une société d’insecte, nous élaborons une définition de l’intelligence collective basée sur l’éthique et la mise en commun de la réflexivité.

En savoir +

Recherches

3500

Auteurs lus

Actions

646245

Lignes de CSS

714953

Lignes de HTML

3444527

Lignes de JavaScript

8106911

Lignes de PHP

Diffusions

54

Conférences

32

Publications

1572

Etudiants

63486

KM parcourus