"Le support numérique suscite deux tendances complémentaires. Selon la première, la calculabilité des inscriptions numériques entraîne la tentation de réduire leur signification et interprétation aux propriétés calculables de ces inscriptions. [...] selon la seconde, la calculabilité des inscriptions numériques est mise à profit pour concevoir des systèmes symboliques productifs, qui produisent des représentations symboliques dont l'interprétation reste indéterminées par le calcul mais ouverte aux particularités de l'usage et du contexte." p. 14

img

Bachimont Bruno.

B. Bachimont, Ingénierie des connaissances et des contenus : Le numérique entre ontologies et documents. Paris: Hermes science publications, 2007.

"L'impossibilité d'élaborer une langue philosophique est due précisément au fait que la genèse du langage suit des phases [...] Si l'on décide que la pensée et le langage ont une genèse qui se dévide dans le temps [...] toute tentative de penser à une langue philosophique est condamnée à l'échec." p. 331

img

Eco Umberto

U. Eco, La recherche de la langue parfaite dans la culture européenne. Paris: Seuil, 1994.

"Le deuxième principe, d’ordre philosophique, a trait à la façon dont les signes écrits sont manipulés. Uniquement dépendant de l’inférence logique, c’est la notion de progression pas à pas, déjà métaphoriquement appelée « mécanique », qui en constitue le moteur. Entre les signes écrits et leur manipulation séquentielle, se glisse donc un deuxième principe qui justifie de s’en tenir à cette séquentialité : la finitude supposée de la pensée." p. 60

img

Lassègue Jean

J. Lassègue, « Turing, entre le formel de Hilbert et la forme de Goethe », Matière première, Revue d’épistémologie et d’études matérialistes, vol. « Modèles, simulations, systèmes», nᵒ n° 3, p. 57-70, 2008.

"Les outils de l'interprétation concernant les inscriptions sémiotiques correspondent d'une part à l'instrumentation inhérente ou interne à l'inscription elle-même, et, d'autre part, à une instrumentation externe. L'instrumentation interne correspond aux manipulation rendu possible par la forme même du document [...] L'instrumentation externe correspond aux "ancres" ou "poignées" que l'on ajoute autour du document pour se saisir de parties ou segments du contenu." p. 171

img

Bachimont Bruno.

B. Bachimont, Ingénierie des connaissances et des contenus : Le numérique entre ontologies et documents. Paris: Hermes science publications, 2007.

« Avec le I Ching, j'ai vraiment eu l'impression de me libérer des mes sentiments personnels » p. 161

img

Bosseur Jean-Yves

J. - Y. Bosseur, John Cage. Minerve, 1993.

"La logique de l'imagination n'est pas une logique qui extrait les enchaînements conceptuels des images; mais une logique qui s'appuie sur des différences et des similitudes données dans l'imagination pour déployer le réseau des inférences." p. 76

img

Rabouin David

D. Rabouin, Vivre ici, Spinoza, ethique locale, 1ᵉʳ éd. Presses Universitaires de France - PUF, 2010.

"La noosphère enveloppe les humains, tout en faisant partie d'eux-même. Sans elles, rien de ce qui est humain ne pourrait s'accomplir. Tout en étant dépendante des esprits humains et d'une culture, elle émerge de façon autonome dans et par cette dépendance." p. 45

img

Morin Edgar

E. Morin, La Méthode, l'humanité de l'humanité, tome 5 : L'Identité humaine. Seuil, 2001.

"La question n’est pas la logique des mondes, mais leur topologie. Un topos a une logique intuitionniste qui se réduit à une logique classique si le topos est booléen. Le lieu précède le sens." p. 8

img

Jedrzejewski Franck

F. Jedrzejewski, « Diagrammes et Catégories », Philosophie, Université Paris-Diderot - Paris VII, Paris, 2007.

"Les interfaces graphiques ont pour rôle d'assurer cette transposition visuelle des relations entre les différents contenus informationnels, des fonctionnalités de l'application, du contexte dans lequel l'ensemble s'inscrit. Elles ont également pour rôle de rendre visible les structures essentielles sous-jacentes et les restituer dans une configuration de sens à géométrie aussi variable que celle de la nature dynamique de l'information ou que celle des profils amenés à interagir. En les rendant visible elle amplifient la signification et les inférences indispensables à chaque usager pour tisser et extraire ses propres et vitales configurations d'informations." p.63

img

Chauvin Sophie

S. Chauvin, « Visualisations heuristiques pour la recherche et l'exploration de données dynamiques : l'art informationnel en tant que révélateur de sens », Science de l'information et de la communication, Paris 8, 2005.

"La substance correspond au noyau ou à la membrane la plus intérieur de l'enveloppement [...] L'attribut correspond à la strate intermédiaire de l'enveloppe. Finalement, [...] le mode. Il correspond à la peu extérieur de l'enveloppe ou du repli sémantique." p. 36

img

Lévy Pierre

P. Lévy, La sphère sémantique : Tome 1, Computation, cognition, économie de l'information. Hermes Science Publications, 2011.

"La cartographie écosophique n'aura pas pour fin première de signifier et de communiquer mais de produire des agencements d'enonciation aptes à capter les points de singularité d'une situation." p. 177

img

Guattari Félix

F. Guattari, Chaosmose. Paris: Galilée, 1992.

"L'indexation a donc deux finalité : d'une part elle doit être directement exploitable pour déterminer où est l'information recherchée, d'autre part elle doit permettre d'aller chercher cette information." p. 196

img

Bachimont Bruno.

B. Bachimont, Ingénierie des connaissances et des contenus : Le numérique entre ontologies et documents. Paris: Hermes science publications, 2007.

"Les connaissances naïves tiennent de la catégorisation leur caractère spontané, automatique, non conscient et leur robustesse, de la métaphore leur nature imagée et le transport entre deux champs sémantique, elles tiennent enfin de l'analogie leur caractère approximatif et le fait que des connaissances familières servent à appréhender des notions qui le sont moins." p. 57

img

Sander Emmanuel

E. Sander, « Les connaissances naïves en mathématiques », in Les connaissances naïves, A. Colin, 2008.

" [Leibniz] compare l'âme et le corps à deux horloges synchronisées, et il se sert de la même analogie pour exprimer aussi les rapports des monades ou entéléchies entre elles." p. 89

img

Jung Carl Gustav.

C. G. Jung, « La synchronicité, principe de relations acausales », in Synchronicite et Paracelsica, Paris: A.Michel, 1950.

"jamais ne fut poussé plus loin l'effort pour distinguer deux domaines : la révélation et l'expression. Ou deux relations hétérogènes : celle du signe et du signifié, celle de l'expression et de l'exprimé. Le signe se rattache toujours à un propre ; il signifie toujours un commandement : et il fonde notre obéissance. L'expression concerne toujours un attribut ; elle exprime une essence, c'est-à-dire une nature à l'infinitif ; elle nous la fait connaître." p. 48

img

Deleuze Gilles

G. Deleuze, Spinoza et le problème de l'expression. Paris: Éditions de Minuit, 1968.

"Jouant alternativement de la topographie et de la topologie, l'arrangement spatial des données leur confère fluidité, direction, contexte et ordonnancement." p. 98

img

Klanten Robert

R. Klanten, Data Flow : Design graphique et visualisation d'information. Thames & Hudson, 2009.

"pas d’information sans communication et vice-versa. Nous devons donc à la fois utiliser les deux termes sans plus d‟états d‟âme épistémologiques et être prêts à accepter, si nécessaire, les conséquences de leur enchevêtrement fractal" p. 33

img

Baltz Claude

C. Baltz, Shannon, critiques, dépliages, reconstruction, Europia Production. Paris: , 2010.

"Le dictionnaire fonctionne comme un "programme sémantique" de tissage de la sphère [...] qui actualise les potentialités de la machine computationnelle qu'est la syntaxe du métalangage." p. 50

img

Lévy Pierre

P. Lévy, La sphère sémantique : Tome 1, Computation, cognition, économie de l'information. Hermes Science Publications, 2011.

"Spinoza demande d'accepter la nécessité des événements naturels, conformément à ce qu'on sait scientifiquement. Par exemple, on ne peut empêcher la mort et la perte qui s'ensuit ; il faut l'accepter." p. 270

img

Damasio Antonio R.

A. R. Damasio, Spinoza avait raison. Odile Jacob, 2003.

"L‘esprit dans la machine, c‘est le nôtre, c‘est notre capacité à exister et à résister aux tentatives d‘adaptationnisme permanent. L‘esprit documentaire, c‘est encore la possibilité qui nous ait offerte de produire des savoirs, de parvenir à mettre en place des processus néguentropiques face à l‘entropie des flux de données." p . 391

img

Le Deuff Olivier

O. Le Deuff, « La culture de l’information en reformation », Science de l'information et de la communication, Université de Rennes 2, 2009.

Axe de recherche

Langages symboliques

Evaluer au mieux la nature des langages symboliques pour montrer en quoi ils sont nécessaires et limités pour mettre en commun nos intelligences...

En savoir +

Formations

CDNL

Licence Professionnelle : Création Développement Numérique en Ligne

Plus d’infos

Axe de recherche

Intelligence collective

A partir d’une critique de l’intelligence collective vue comme une société d’insecte, nous élaborons une définition de l’intelligence collective basée sur l’éthique et la mise en commun de la réflexivité.

En savoir +

Recherches

3500

Auteurs lus

Actions

646245

Lignes de CSS

714953

Lignes de HTML

3444527

Lignes de JavaScript

8106911

Lignes de PHP

Diffusions

54

Conférences

32

Publications

1572

Etudiants

63486

KM parcourus