"La découverte que le mouvement laisse une trace est la condition du jeu sans être le jeu lui-même. L'important réside dans le fait que l'enfant fait remplir à cette trace tous les rôles." p. 12

img

Tisseron Serge

S. Tisseron, « Préface », in Serious Game : Révolution pédagogique, Paris: Hermes Science Publications, 2010.

"le consommateur y est, comme le producteur, privé de tout savoir. Et c'est ce que Leroi-Gourhan juge incompatible avec la possibilité de sentir. Car celui qui sent, et qui est une âme noétique, donne du sens à ses sensations : il ne peut recevoir et recueillir (legein) du sensible que dans la mesure où il est capable d'en donner, et non seulement d'en donner pour lui-même, mais bien d'en donner aux autres - de rendre aux autres le sens qu'il reçoit." p. 55

img

Stiegler Bernard

B. Stiegler, De la misère symbolique : Tome 2, La catastrophe du sensible. Editions Galilée, 2005.

"Leibniz, qui fut bibliothécaire pendant quarante ans, fut donc confronté professionnellement aux problèmes concrets de la gestion des catalogues de plusieurs bibliothèque. il est sans doute le premier philosophe et scientifique à penser rigoureusement le problème de la classification des connaissances en rapport avec l'organisation des bibliothèques." p. 111

img

Lévy Pierre

P. Lévy, La sphère sémantique : Tome 1, Computation, cognition, économie de l'information. Hermes Science Publications, 2011.

l'erreur est-elle toujours couteuse quand elle est produite par la machine ? Dans ce cas n'est-elle pas surtout productive d'un potentiel de justesse ?

img

Bateson Gregory

G. Bateson, Vers une écologie de l'esprit : Tome 2, Édition revue et corrigée. Seuil, 2008.

"Chacun élabore son accès à l'information [par Internet] en totale liberté, accédant aux données par des systèmes de navigation hypertextuels simples et performants" p. 24

img

Boudier Valérie Lavergne, Dambach Yves

V. L. Boudier et Y. Dambach, Serious Game : Révolution pédagogique. Hermes Science Publications, 2010.

"Il faut au pertuis de l’entendement un jugement sûr pour dégager de l’entrelacs de toutes ces figures, le visage de ce qui dans cette machinerie ne cesse d’advenir. Telle est l’aventure diagrammatique qui consiste à ravir le stochastique à l’indifférence du lieu pour le soumettre à notre discernement. Non pas parce que le diagramme règle l’aléatoire, mais parce qu’il enferme le sens et qu’il nécessite parfois toute la force de l’alchimiste pour réaliser la transmutation du signifiant en signifié." p. 9

img

Jedrzejewski Franck

F. Jedrzejewski, « Diagrammes et Catégories », Philosophie, Université Paris-Diderot - Paris VII, Paris, 2007.

"Seules les choses extérieures donnent la connaissance de l'intérieur, rien d'intérieur ne saurait être connu autrement." cité p.143

img

Jung Carl Gustav.

C. G. Jung, « Paracelse », in Synchronicite et Paracelsica, Paris: A.Michel, 1950.

"D'abord, la fortune ne permet pas à tout le monde d'acheter autant de livres qu'on en désire : ensuite, forcer la jeunesse à connaître tant d'ouvrages volumineux de ces auteurs (la plupart trop au-dessus de la portée des enfans, et traitant des sujets qui nous sont étrangers), c'est jeter dans un vaste océan, pour l'égarer à jamais, ou le livrer aux flots pour l'engloutir, ou le ramener au port, à coup sûr, sans aucun avantage, une nacelle qui n'est destinée qu'à voguer dans un petit lac." p. ix

img

Comenius Johann Amos

J. A. Comenius, La Porte des langues ouverte, pour apprendre la langue latine, la langue française et toute autre langue et en même temps tous les fondements des sciences et des arts. 1815.

"Le parallélisme spinoziste, sous sa forme la plus simple, ne dit rien d'autre : il ne s'agit pas de nier l'existence de la pensée "pure", mais de faire remarquer que l'accés à cette pensée, même "pure", opère toujours en corrélation à des manifestations spatiales" p. 37

img

Rabouin David

D. Rabouin, Vivre ici, Spinoza, ethique locale, 1ᵉʳ éd. Presses Universitaires de France - PUF, 2010.

"Face à cette situation, j'aimerais suggérer que nos "sociétés de la connaissance" méritent d'être analysées comme étant avant tout des cultures de l'interprétation - et que la remise au premier plan des questions d'interprétations doit nous conduire à revoir profondément notre vision des interactions sociales, notre cartographie des savoirs, la structuration de nos institutions d'éducation supérieur et la formulation de nos revendications politiques." p. 8

img

Citton Yves

Y. Citton, L'avenir des humanités : Economie de la connaissance ou cultures de l'interprétation ?. Paris: Editions La Découverte, 2010.

"Le deuxième principe, d’ordre philosophique, a trait à la façon dont les signes écrits sont manipulés. Uniquement dépendant de l’inférence logique, c’est la notion de progression pas à pas, déjà métaphoriquement appelée « mécanique », qui en constitue le moteur. Entre les signes écrits et leur manipulation séquentielle, se glisse donc un deuxième principe qui justifie de s’en tenir à cette séquentialité : la finitude supposée de la pensée." p. 60

img

Lassègue Jean

J. Lassègue, « Turing, entre le formel de Hilbert et la forme de Goethe », Matière première, Revue d’épistémologie et d’études matérialistes, vol. « Modèles, simulations, systèmes», nᵒ n° 3, p. 57-70, 2008.

David Israël défenseur d'une logique non-monotone

img

Lecomte Alain

A. Lecomte, « Y at-il une logique de la classification ? », in L'organisation des connaissances : approches conceptuelles, Paris: L'Harmattan, 2005.

"Le monde entier n'est qu'une vitualité qui n'existe actuellement que dans les plis de l'âme qui l'exprime, l'âme opérant des déblis intérieurs par lequel elle se donne une représentation du monde incluse." p. 32

img

Deleuze Gilles

G. Deleuze, Le pli. Editions de Minuit, 1988.

"Le monde des corps matériels et celui des significations immatérielles doivent donc être saisis dans l'unité d'une nature informationnelle qui les connecte par le milieu de l'expérience humaine. [...] Toute la complexité des processus naturels s'étend entre ces deux pôles, entre ces deux espaces-limite, entre l'espace-temps relativiste de la "matière-énergie" et l'immense réseau fractaloïde de la sphère sémantique qu'explore la capacité discursive humaine." p. 84

img

Lévy Pierre

P. Lévy, La sphère sémantique : Tome 1, Computation, cognition, économie de l'information. Hermes Science Publications, 2011.

« des notions plus abstraites encore comme l'idée que je partage avec autrui une même essence, un même principe d'action ou une même origine, parfois objectivés dans un nom ou un épithète qui nous sont communs. » p. 169

img

Descola Philippe.

P. Descola, Par-delà nature et culture. Paris: NRF : Gallimard, 2005.

"Développer de nouveaux instruments de pensée, … et reconnaître que la modélisation se construit comme un point de vue pris sur le réel, point de vue sur le réel et non plus description objective et syllogistiquement analysable du réel ! De telles attitudes appellent l’intelligence du lien qui associe en permanence méthodologie, épistémologie et éthique, sans jamais les dissocier comme la science positive nous avait accoutumés à le faire : Aux scientifiques, la méthodologie ; aux philosophes, l’épistémologie ; et l’éthique aux ‘comités d’éthique’ !" p. 4

img

Le Moigne Jean Louis

J. L. Le Moigne, « SUR les SCIENCES ET PRATIQUES D’INGENIERIE DES SYSTEMES COMPLEXES SCIENCES APPLIQUÉES (ancillaires ?) ? ou SCIENCES (fondamentales) de CONCEPTION ? », INTERLETTRE CHEMIN FAISANT - MCX-APC, nᵒ 62, p. pp. 2-4, nov. 2012.

"L’un des projets majeurs de catégorisation d’envergure internationale en informatique aété initié en 1984 par Doug Lenat [Sowa, 03]. Il s’intitulait Cyc et visait la mise en placed’une base de connaissances générale pour un être humain moyen. On a ainsi pu identifierenviron 600 000 catégories, décrites à l’aide de 2 000 000 d’axiomes. Malheureusement, ilse pose encore la question d’exploitation de ces connaissances en vue de bâtir des théories(implantation des techniques d’abduction), lesquelles théories seraient utilisées pour laprédiction (implantation des techniques de déduction). Le raisonnement par analogiepourrait avoir une place prépondérante ici comme le suggère John Sowa [Sowa 03]. Cemode de raisonnement pourrait s’avérer pertinent dans les tâches de classification." p. 48

img

Wandji E. V.B

E. V. B. Wandji, « Analyse et formalisation ontologique des procédures de mesures asociés aux méthodes de mesure de la taille fonctionnelle des logiciels : de nouvelles perspectives pour la mesure », Informatique cognitive, université du Québec, Montréal, 2005.

"On doit alors concevoir les formes symboliques comme les formes médiatrices stabilisées qui émergent des foyers d’activités collectives et qui contraignent en retour les protagonistes humains, conçus comme des agents cognitifs d’emblée en interaction." p. 24

img

Lassègue Jean

J. Lassègue, « Pour une anthropologie sémiotique ; recherches sur le concept de Forme symbolique », HDR, Université Paris Sorbonne-Paris IV, 2010.

"Le représentationisme peut prendre de nombreuses formes, qui partagent toutes la même idée comme dénominateur commun : la connaissance fondée sur l'acquisition des traits pertinents d'un monde pré-donné qui peut naturellement être décomposé en fragments" p ix

img

Maturana Humberto R., Varela Francisco J.

H. R. Maturana et F. J. Varela, L'Arbre de la connaissance. Paris: Editions Addison-Wesley France, 1994.

"Ce qu'on reproche à l'allégorie, depuis le début du moderne, est la personnification abstraite qu'elle offre, la représentation par des formes humaines prises dans leur généralités, désindividualisées. Elle ne les utilise que comme instrument de signification, d'illustration, pour leur accrocher, comme une perche de théâtre, des ustensiles de pacotille, des attributs surchargés ; indifférente à toute loi interne de l'émotion, de la personne, elle fait de la figure humaine un présentoir." p. 159

img

Hocquenghem Guy, Schérer René

G. Hocquenghem et R. Schérer, « Pourquoi nous sommes allégoriques », in L'âme atomique, A. Michel, 1986.

Axe de recherche

Langages symboliques

Evaluer au mieux la nature des langages symboliques pour montrer en quoi ils sont nécessaires et limités pour mettre en commun nos intelligences...

En savoir +

Formations

CDNL

Licence Professionnelle : Création Développement Numérique en Ligne

Plus d’infos

Axe de recherche

Intelligence collective

A partir d’une critique de l’intelligence collective vue comme une société d’insecte, nous élaborons une définition de l’intelligence collective basée sur l’éthique et la mise en commun de la réflexivité.

En savoir +

Recherches

3500

Auteurs lus

Actions

646245

Lignes de CSS

714953

Lignes de HTML

3444527

Lignes de JavaScript

8106911

Lignes de PHP

Diffusions

54

Conférences

32

Publications

1572

Etudiants

63486

KM parcourus