"Les connotations prolifèrent de façon cancéreuse, si bien qu'à chaque degré ultérieur le signe précédent est oublié, oblitéré, puisque le plaisir de la dérive réside entièrement dans le glissement d'un signe à l'autre et que ce voyage labyrinthique entre les signes et les choses n'à point d'autre but, hormis le plaisir même." p. 372

img

Eco Umberto

U. Eco, Les limites de l'interprétation, Le Livre de Poche. Paris: Le Livre de Poche, 1994.

"Plutôt que d'insister sur l'idée que les animaux ont un milieu, les plantes manifestent d'abord l'idée qu'elles sont un milieu" p. 308

img

Hiernaux Quentin

Q. Hiernaux, « Biologie et mésologie : une perspective végétale », in La mésologie, un autre paradigme pour l'anthropocène ?: Autour et en présence d'Augustin Berque, Paris: Hermann, 2018, p. 301-310.

les systèmes symboliques servent de fondement théorique à la science des ordinateurs." p. 39

img

Ganascia Jean-Gabriel

J. - G. Ganascia, L'intelligence artificielle. Flammarion, 1993.

"L’allégorie est en ce sens une arme redoutable qui, sous couvert d’arrêter la dissémination du sens au moyen d’une structure immuable, fait exploser nos présupposés linguistiques." p. 484

img

Traisnel Antoine

A. Traisnel, « Nathaniel Hawthorne : l'allégorie critique, ou l'écriture de la crise », Littéraire américaine, Université Charles-De-Gaulle – Lille 3 UFR ANGELLIER, Lille, 2009.

"D'un point de vue mathématique et logique [...] la relation entre le symbole et sa signification n'est pas alors une relation entre un modèle et le monde, mais entre une représentation formelle et un modèle lui-même de nature mathématique, le plus souvent tiré de la théorie des ensembles." p. 110

img

Bachimont Bruno.

B. Bachimont, Ingénierie des connaissances et des contenus : Le numérique entre ontologies et documents. Paris: Hermes science publications, 2007.

"Le « point de vue » se distinguerait des représentations mentales par au moins un aspect majeur : c’est une « opinion exprimée » dans un temps et un contexte donnés."

img

Wolff Marion, Burkhardt J.-M., de la Garza Concepción

M. Wolff, J. - M. Burkhardt, et C. de la Garza, « Analyse exploratoire de "points de vue" ? : une contribution pour outiller les processus de conception », Le travail humain, vol. Vol. 68, nᵒ 3, p. 253-286, sept. 2005.

"3.323 - Dans la langue usuelle il arrive fort souvent que le même mot dénote de plusieurs manières différentes - et appartienne donc à des symboles différents -, ou bien que deux mots qui dénotent de manières différentes, sont en apparence employés dans la proposition de la même manière [...] 3.324 - Ainsi naissent facilement les confusions fondamentales [...] 3.325 - Pour éviter ces erreurs, il nous faut employer une langue symbolique qui les exclut, qui n'use pas du même signe pour des symboles différents, ni n'use, en apparence de la même manière, de signes qui dénotent de manières différentes. Une langue symbolique donc qui obéisse à la grammaire logique - à la syntaxe logique." p. 46

img

Wittgenstein Ludwig, Granger Gilles-Gaston, Russell Bertrand

L. Wittgenstein, G. - G. Granger, et B. Russell, Tractatus logico-philosophicus. Gallimard, 2001.

"Voilà ce que découvrirent l'âge classique ou baroque, et Leibniz et son calcul : le germe infinitésimal de forme, l'atome topologique du pli, à coté de l'atome algébrique ou ensembliste d'élément ; dés ce moment et dés ce philosophe, tout est pli et Gilles Deleuze a raison de le dire de lui." p. 49

img

Serres Michel

M. Serres, Atlas. Flammarion, 1997.

"Chez Galilée, Bacon, Hobbes ou encore William Petty, on trouve constamment l'éloge d'un savoir qui sera non pas livresque mais expérimental, un savoir qui est tout entier porté par le fait que les expériences sont directement pratiquées sur une base quantitative" p. 52

img

Berns Thomas

T. Berns, Gouverner sans gouverner : Une archéologie politique de la statistique, 1ᵉʳ éd. Presses Universitaires de France - PUF, 2009.

"Lorsque la correspondance ne s'établit pas dans le plan mais entre un seul élément du plan et le lecteur, la correspondance est extérieur à la représentation graphique. C'est un problème de SYMBOLIQUE. Il met en oeuvre des analogies figuratives de forme ou de couleur qui ne sont que le résultat d'habitudes acquises, et ne peuvent jamais prétendre (à l'inverse des analogies fondamentales de différenciation, ressemblance, ordre, quantité) à l'universalité. [...] Ils [signaux symboliques] fournissent le moyen de percevoir une signification, à condition de reconnaître une forme déjà vue ou d'avoir appris la signification d'une forme conventionnelle." p. 51

img

Bertin Jacques

J. Bertin, Sémiologie graphique les diagrammes, les réseaux, les cartes. Paris: Ed. de l'EHESS, 1999.

"La notion de couche en informatique, via celle de l'implantation et de compilation, permet de représenter les structures formelles en faisant abstraction des calculs élémentaires induits, comme la formule permet de s'abstraire du sens." p. 62

img

Bachimont Bruno

B. Bachimont, « Support de connaissance et intelligence collective : héritage et individuation technique », in Intelligence collective Rencontre 2006, 2006.

"Pour bien saisir la nature de la cognition symbolique, deux points ne doivent jamais être perdus de vue. Premièrement, les symboles (les relations signifiants-signifiés) n'existent jamais isolément : ils appartiennent à des ensembles de symboles qui font système : langues, écritures, religions, constitutions politique, règles économiques et ainsi de suite. Deuxièmement, les utilisateurs de ces systèmes de symboles ne sont - eux non plus - jamais isolés : pour exister en tant que systèmes symboliques effectifs, les langues, écritures, religions, constitutions politiques ou règles économiques doivent fonctionner à l'échelle de communautés ou de sociétés qui forment des ensembles culturels." p. 94

img

Lévy Pierre

P. Lévy, La sphère sémantique : Tome 1, Computation, cognition, économie de l'information. Hermes Science Publications, 2011.

"Leroi-Gourhan définit la tendance technique comme un mouvement, situé dans le milieu intérieur, de prise progressive sur le milieu extérieur. En première approximation, le milieu extérieur est la nature matérielle et physique, et le milieu intérieur correspond à l'environnement social et culturel." p. 36

img

Bachimont Bruno.

B. Bachimont, Ingénierie des connaissances et des contenus : Le numérique entre ontologies et documents. Paris: Hermes science publications, 2007.

"Elle voit [l'alchimie] un univers en action dans la profondeur de la moindre substance ; elle mesure l'influence des forces multiples et lointaines dans la plus lentes des expériences." p. 323

img

Bachelard Gaston

G. Bachelard, La terre et les rêveries du repos : essai sur les images de l'intimité. Corti, 1941.

"On a, au contraire, combinaison si, en disposant de quatre soldats A, B, C, D, on veut savoir en combien de façons il est possible de la apparier pour les envoyer en patrouille. [...] La formule est n!/t!(n-t)!" p. 73

img

Eco Umberto

U. Eco, La recherche de la langue parfaite dans la culture européenne. Paris: Seuil, 1994.

"Cette perspective permet d'entrevoir l'émergence d'un nouveau type de métalangage, une sorte d'écriture de deuxième degré. Cette écriture "méta" n'appose plus - ou plus seulement - des signes sur une page ou même sur un écran, mais sur des flux de données numériques [...] Elle sera capable de générer et de régénérer à volonté le graphe fractaloïde hypercomplexe de concepts formels qui enserreront de leur filet régulier la masse énorme des informations." p. 115

img

Lévy Pierre

P. Lévy, La sphère sémantique : Tome 1, Computation, cognition, économie de l'information. Hermes Science Publications, 2011.

"l'analogie a été vue sous deux angles, comme transfert d'apprentissage et comme heuristique de découverte" p. III

img

Sander Emmanuel

E. Sander, L'analogie, du naïf au créatif : analogie et catégorisation. L'Harmattan, 2000.

"L'hyperdocument peut se définir comme étant la réunion d'un ensemble de document constituant un tout, une unité, par rapport à une utilisation pratique déterminé." p. 181

img

Bachimont Bruno.

B. Bachimont, Ingénierie des connaissances et des contenus : Le numérique entre ontologies et documents. Paris: Hermes science publications, 2007.

l'interface de segmentation syntaxique spatialisée ?

img

Léveillé Laurent

L. Léveillé, « Spatialisation des concepts-objets du langage naturel dans un thésaurus illustré multilingue dédié à la traduction semi-automatique », in L'organisation des connaissances : approches conceptuelles, Paris: L'Harmattan, 2005.

"le travail du designer reposait sur la différence entre la forme et la matière. Or, il n'est plus possible de penser le réel hyperindutriel en opposant de telles catégories - et, comme l'écrit Gilbert Simondon, il faut dépasser le schème hylémorphique, c'est à dire opposant la hylè (matière) à la morphé (forme), pour raisonner en termes de processus d'individuation, c'est-à-dire de trans-formation. L'hypermatière est ce qui se trans-forme au cours d'un tel processus où il n'est pas pertinent de distinguer la matière et la forme : elle y est toujours déjà forme." p. 39

img

Stiegler Bernard

B. Stiegler, « Industrie relationnelle et économie de la contribution », in Le design de nos existences : A l'époque de l'innovation ascendante, Mille et une Nuits, 2008, p. 19-41.

Axe de recherche

Langages symboliques

Evaluer au mieux la nature des langages symboliques pour montrer en quoi ils sont nécessaires et limités pour mettre en commun nos intelligences...

En savoir +

Formations

CDNL

Licence Professionnelle : Création Développement Numérique en Ligne

Plus d’infos

Axe de recherche

Intelligence collective

A partir d’une critique de l’intelligence collective vue comme une société d’insecte, nous élaborons une définition de l’intelligence collective basée sur l’éthique et la mise en commun de la réflexivité.

En savoir +

Recherches

3500

Auteurs lus

Actions

646245

Lignes de CSS

714953

Lignes de HTML

3444527

Lignes de JavaScript

8106911

Lignes de PHP

Diffusions

54

Conférences

32

Publications

1572

Etudiants

63486

KM parcourus