"Si l’on prend pour exemple le cas des modèles grammaticaux issus des grammaires cognitives, on voit que ceux-ci ont permis d’élaborer une conception de la grammaire conçue autour d’un noyau qui n’est plus le calcul propositionnel comme dans la perspective formalisante mais qui est d’abord spatial et dans lequel les catégories grammaticales sont constituées par une schématisation spatio-temporelle de nature topologique." p. 14

img

Lassègue Jean

J. Lassègue, « Pour une anthropologie sémiotique ; recherches sur le concept de Forme symbolique », HDR, Université Paris Sorbonne-Paris IV, 2010.

"Si, dans l'état d'imperfection de nos connaissances, nous n'avons aucune raison de supposer qu'une combinaison arrive plutôt qu'une autre, quoiqu'en réalité ces combinaisons soient autant d'événemeuts qui peuvent avoir des probabilités mathématiques ou des possibilités inégales, et si nous entendons par probabilité d'un événement le rapport entre le nombre des combinaisons qui lui sont favorables, et le nombre total des combinaisons mises par nous sur la même ligne, cette probabilité pourra encore servir, faute de mieux, à fixer les conditions d'un pari, d'un marché aléatoire quelconque; mais elle cessera d'exprimer un rapport subsistant réellement et objectivement entre les choses; elle prendra un caractère purement subjectif, et sera susceptible de varier d'un individu à un autre, selon la mesure de ses connaissances." p. 438

img

Cournot Antoine Augustin

A. A. Cournot, Exposition de la théorie des chances et des probabilités. 1843.

"on appelle « agent » une entité informatique (un processus) situé dans un environnement (réel ou virtuel), plongé dans une structure sociale qui est capable de :1. agir dans son environnement ;2. percevoir et partiellement se représenter son environnement (et les autres) ;3. communiquer directement ou indirectement avec d'autres agents ;4. mü par des tendances internes (buts, recherche de satisfaction, drives, utilités) ;5. se conserver et se reproduire ;" p. 24

img

Ferber Jacques

J. Ferber, « Concepts et méthodologie multi-agents », in Modélisation et Simulation Multi-agents Applications pour les Sciences de l'Homme et de la Société, Hermes Science Publications, 2006, p. 23-48.

Langage Universel Multilingue ?

img

Léveillé Laurent

L. Léveillé, « Spatialisation des concepts-objets du langage naturel dans un thésaurus illustré multilingue dédié à la traduction semi-automatique », in L'organisation des connaissances : approches conceptuelles, Paris: L'Harmattan, 2005.

"[l'allégorie] Cette manière de philosopher flatte l'imagination ; elle amuse le peuple, qui aime le merveilleux ; et elle est bien plus facile que les recherches exactes que l'esprit méthodique a introduites dans ces derniers temps" citation de Du Marsais p. 16

img

Faudemay Alain

A. Faudemay, Voltaire allégoriste: Essai sur les rapports entre conte et philosophie chez Voltaire. Pu Fribourg, 1998.

"Alors que la logique formelle étudie les jugements que l'on peut formuler et leur condition de vérité, l'ontologie formelle étudie les objets que l'on peut penser et leur conditions d'objectivité." p. 109

img

Bachimont Bruno.

B. Bachimont, Ingénierie des connaissances et des contenus : Le numérique entre ontologies et documents. Paris: Hermes science publications, 2007.

Ne sommes-nous pas tous des designer potentiel ?

img

Klanten Robert

R. Klanten, Data Flow : Design graphique et visualisation d'information. Thames & Hudson, 2009.

"Principes de connexion et d'hétérogénéité : n'importe quel point d'un rhizome peut-être connecté avec n'importe quel autre, et doit l'être. C'est très différent de l'arbre ou de la racine qui fixe un point, un ordre." p. 13

img

Deleuze Gilles., Guattari Félix.

G. Deleuze et F. Guattari, Mille plateaux. Paris: Éditions de minuit, 1980.

"nous somme en train au XXe siècle, de constituer une sorte de parole universelle : toutes les langues viennent parler, mais ne se confondent pas ; ce n'est pas une Tour de Babel ; il s'agit, au contraire, d'une classification, d'une limitation très sociale de toutes les longueur d'onde, de façon que tout le monde puisse parler sans se troubler [...] dans le monde universel qui est animé par la radio, tout le monde s'entend et tout le monde peut s'écouter en paix." p. 217

img

Bachelard Gaston

G. Bachelard, « Rêverie et radio », in Le droit de rêver, Presses Universitaires de France - PUF, 2010.

"Comment décrire le régime de la propriété, sans évoquer la violence ? Elle expulse pour s'installer dans un espace, là. [...] En ce lieu ou cette boite, de force ou de droit, chacun habite chez soi. Or désormais, dans un espace logiciel, la bataille à lieu autour des signes. Or, pour s'approprier ces nouveaux enclos, on peut débattre quant au sens : prouver, démontrer, convaincre, au niveau du contenu des messages, de leur vérité ; deuxièmement, s'en prendre au sujet même dont la bouche énonce : l'anathémiser, le bâillonner, l'emprisonner, le tuer ; en troisième ligne ligne, on peut mettre la main sur le canal ou s'approprier le support du signal : le son et le bruit, les lignes ou les ondes ; du coup ce qui transite sur lui appartient à qui le tient." p. 165

img

Serres Michel

M. Serres, Atlas. Flammarion, 1997.

« Le mot « symbole » vient du grec symboleon et signifie étymologiquement « tenir ensemble » […] Le mot renvoie également à la coutume (grecque, ici encore) de casser un tesson de poterie en deux morceaux, et de munir d'une morceau chacun deux sujet qui auront à se reconnaître dans le futur. » p. 79

img

Lévy Pierre

P. Lévy, La sphère sémantique : Tome 1, Computation, cognition, économie de l'information. Hermes Science Publications, 2011.

"Au sein du parallélisme spinozien, décrire la société comme "un tissu d'actions inter-spirituelles et d'état mentaux agissant les uns sur les autres" ne relève nullement d'un parti pris idéaliste [...], mais signale simplement qu'on entreprend de "concevoir la réalité humaine sous l'attribut de le Pensée" plutôt que sous celui de l'Etendue" p. 49

img

Citton Yves

Y. Citton, « Entre l'économie psychique de Spinoza et l'inter-psychologie économique de Tarde », in Spinoza et les sciences sociales : de la puissance de la multitude à l'économie des affects, Paris: Éd. Amsterdam, 2008, p. 45-68.

"Par « pensée sylvestre », j’entends la pensée exprimée dans (et peut-être parfois par) les forêts et d’autres systèmes de vie non-humains. C’est une forme de pensée qui est entièrement sémiotique, mais non symbolique." § 21

img

Kohn Eduardo, Delaplace Grégory

E. Kohn et G. Delaplace, « Philosophe, trop philosophe », Cahiers philosophiques, vol. N° 153, nᵒ 2, p. 113-124, août 2018.

"D'abord, la fortune ne permet pas à tout le monde d'acheter autant de livres qu'on en désire : ensuite, forcer la jeunesse à connaître tant d'ouvrages volumineux de ces auteurs (la plupart trop au-dessus de la portée des enfans, et traitant des sujets qui nous sont étrangers), c'est jeter dans un vaste océan, pour l'égarer à jamais, ou le livrer aux flots pour l'engloutir, ou le ramener au port, à coup sûr, sans aucun avantage, une nacelle qui n'est destinée qu'à voguer dans un petit lac." p. ix

img

Comenius Johann Amos

J. A. Comenius, La Porte des langues ouverte, pour apprendre la langue latine, la langue française et toute autre langue et en même temps tous les fondements des sciences et des arts. 1815.

Part 10: Mobile Application Security and Privacy (Short Papers)

img

Vincent Johann, Porquet Christine, Borsali Maroua, Leboulanger Harold, Ardagna Claudio A., Zhou Jianying

J. Vincent, C. Porquet, M. Borsali, et H. Leboulanger, « Privacy Protection for Smartphones: An Ontology-Based Firewall », in 5th Workshop on Information Security Theory and Practices (WISTP), Heraklion, Crete, Greece, 2011, vol. LNCS-6633, p. 371-380.

"Académie, Arcadie, Parnasse : trois lieux allégoriques du loisir lettré" p. 19

img

Fumaroli Marc

M. Fumaroli, L'école du silence: le sentiment des images au XVIIe siècle. Flammarion, 1998.

"Il faut au pertuis de l’entendement un jugement sûr pour dégager de l’entrelacs de toutes ces figures, le visage de ce qui dans cette machinerie ne cesse d’advenir. Telle est l’aventure diagrammatique qui consiste à ravir le stochastique à l’indifférence du lieu pour le soumettre à notre discernement. Non pas parce que le diagramme règle l’aléatoire, mais parce qu’il enferme le sens et qu’il nécessite parfois toute la force de l’alchimiste pour réaliser la transmutation du signifiant en signifié." p. 9

img

Jedrzejewski Franck

F. Jedrzejewski, « Diagrammes et Catégories », Philosophie, Université Paris-Diderot - Paris VII, Paris, 2007.

"Pour qui gratte sous la surface des apparences, la philosophie de Spinoza pourrait bien non seulement avoir été décisive pour la constitution des sciences sociales, mais fournir aujourd'hui encore un cadre de référence capable de redynamiser la réflexion actuelle." p.16

img

Citton Yves, Lordon Frédéric

Y. Citton et F. Lordon, « Un devenir spinoziste de sciences sociales ? », in Spinoza et les sciences sociales : de la puissance de la multitude à l'économie des affects, Paris: Éd. Amsterdam, 2008, p. 15-44.

"Il est désormais socialement et techniquement possible de mettre sur pied une discipline scientifique holistique, critique et réflexive dont l'objet - observable ! - serait la circulation générale et les transformations réglées de l'information signifiante au sein des communautés humaines." p. 130

img

Lévy Pierre

P. Lévy, La sphère sémantique : Tome 1, Computation, cognition, économie de l'information. Hermes Science Publications, 2011.

"A quoi servent les GE [graphe existentiel] ? Comment fonctionnent-ils ? Il s’agit d’un instrument logique alternatif à l’algèbre, choisi par Peirce parce qu’il le trouvait plus conforme au but de la logique, qui est, pour lui, la dissection (Peirce aime employer ce terme au sens médical) de la chaîne inférentielle" p. 105

img

Fadda Emanuele

E. Fadda, « Graphes, diagrammes, langue et pensée chez C. S. Peirce », Dossiers d'HEL, vol. 9, p. 98-112, 2016.

Axe de recherche

Langages symboliques

Evaluer au mieux la nature des langages symboliques pour montrer en quoi ils sont nécessaires et limités pour mettre en commun nos intelligences...

En savoir +

Formations

CDNL

Licence Professionnelle : Création Développement Numérique en Ligne

Plus d’infos

Axe de recherche

Intelligence collective

A partir d’une critique de l’intelligence collective vue comme une société d’insecte, nous élaborons une définition de l’intelligence collective basée sur l’éthique et la mise en commun de la réflexivité.

En savoir +

Recherches

3500

Auteurs lus

Actions

646245

Lignes de CSS

714953

Lignes de HTML

3444527

Lignes de JavaScript

8106911

Lignes de PHP

Diffusions

54

Conférences

32

Publications

1572

Etudiants

63486

KM parcourus