"Le propre de l’allégorie est de se déployer, de se développer dans le temps94 et d’exhiber ainsi la tension qui subsiste dans le devenir-image du texte" p. 66

img

Traisnel Antoine

A. Traisnel, « Nathaniel Hawthorne : l'allégorie critique, ou l'écriture de la crise », Littéraire américaine, Université Charles-De-Gaulle – Lille 3 UFR ANGELLIER, Lille, 2009.

ne pas concevoir de hiérarchie du tout

img

Lecomte Alain

A. Lecomte, « Y at-il une logique de la classification ? », in L'organisation des connaissances : approches conceptuelles, Paris: L'Harmattan, 2005.

"Jouant alternativement de la topographie et de la topologie, l'arrangement spatial des données leur confère fluidité, direction, contexte et ordonnancement." p. 98

img

Klanten Robert

R. Klanten, Data Flow : Design graphique et visualisation d'information. Thames & Hudson, 2009.

"Une des fonctions les plus importantes de l'enseignement, du primaire aux différents cycles universitaires, sera donc de favoriser chez les étudiants la croissance durable de capacités autonomes de gestion personnelle des connaissances. Et cette gestion personnelle doit être conçue dès l'origine comme un processus élémentaire à partir duquel peuvent émerger les processus distribués d'intelligence collective qui l'alimentent en retour." p. 102

img

Lévy Pierre

P. Lévy, La sphère sémantique : Tome 1, Computation, cognition, économie de l'information. Hermes Science Publications, 2011.

"La nature n'est pas seulement le véhicule d'un processus de transformation, elle est elle-même transformation." p. 211

img

Jung Carl Gustav.

C. G. Jung, « Paracelse », in Synchronicite et Paracelsica, Paris: A.Michel, 1950.

"La malédiction,  c'est de ne pas évaluer à sa juste mesure ce qui nous a été donné gratuitement, tout en continuant, jour après jour, à en profiter." p. 22

img

Harrison Robert Pogue.

R. P. Harrison, Jardins : réflexions sur la condition humaine. Paris: le Pommier, 2007.

"Toute infographie est une contrainte imposée au matériau brute, pourtant en empruntant au monde culturel, émotionnel et contemporain du spectateur, il est possible de créer des visualisations aux strates multiples, des visualisations symphoniques. En présentant les données sous forme de blocs, de sphères, de rivières, de filets ou de pausages, nous inaugurons un nouveau et riche langage visuel grâce auquel le monde extérieur est transmis à notre monde de compréhension intérieur." p. 7

img

Klanten Robert

R. Klanten, Data Flow : Design graphique et visualisation d'information. Thames & Hudson, 2009.

"le lettré numérique n'est pas un érudit, mais un avisé, c'est-à-dire celui qui sait s'orienter et décider au milieu d'une multitude de possibilités." p. 226

img

Bachimont Bruno.

B. Bachimont, Ingénierie des connaissances et des contenus : Le numérique entre ontologies et documents. Paris: Hermes science publications, 2007.

"Vous allez dire que je m’amuse, et que, ne sachant plus que faire de mes voyageurs, je me jette dans l’allégorie, la ressource ordinaire des esprits stériles. Denis Diderot, Jacques le fataliste et son maître, 1773." p. 15

img

Traisnel Antoine

A. Traisnel, « Nathaniel Hawthorne : l'allégorie critique, ou l'écriture de la crise », Littéraire américaine, Université Charles-De-Gaulle – Lille 3 UFR ANGELLIER, Lille, 2009.

"Une bonne bille de bois à dégrossir à la râpe suffirait à lui apprendre gaiement que le chêne ne pourrit pas, que le bois rend dynamisme pour dynamisme, bref que la santé de notre esprit est dans nos mains." p. 305

img

Bachelard Gaston

G. Bachelard, La terre et les rêveries du repos : essai sur les images de l'intimité. Corti, 1941.

« … le progrès d'une science logique dépend en grande partie de la perfection des symboles qu'elle utilise. Ainsi un symbole doit satisfaire deux conditions : il doit d'abord être utilisable, il doit deuxièmement être adéquat. » p. 146

img

Santorineos Manthos

M. Santorineos, De la civilisation du papier à la civilisation du numérique : A travers les aventures de l'enregistrement de la recherche, de la pensée et de l'Art. L'Harmattan, 2008.

"Une des conséquences de la théorie mathématique des catégories est que la logique est déterminée par le topologique. Ce qui compte désormais n’est pas la proposition, mais le lieu, le topos qui a sa propre vie organique et qui impose ses modes de raisonnement. Par défaut, la logique immanente d’un topos est intuitionniste : le tiers exclu n’est plus valable, ni le mode  de démonstration par l’absurde. Lorsque l’axiome du choix est vérifié, ou de manière équivalente lorsqu’il existe une structure topologique particulière des ensembles infinis, alors le théorème de Diaconescu pose que le topos est booléen et que sa logique est classique. Cette logique aboutit le plus souvent à un partage sans autres perspectives entre des propositions qui se résolvent par tautologies pour prolonger des axiomes initiaux et des propositions fausses qui les contredisent. Dans tous les cas, classique ou non, le topologique précède le logique. L’ontologie n’est plus placée sous la dépendance de la logique, mais du topologique. Cette instance ouvre la voie à une nouvelle description de la topologie de l’Être ou onto-(po)-logie. Le but de toute ontologie est une théorie des catégories" p. 183

img

Jedrzejewski Franck

F. Jedrzejewski, « Diagrammes et Catégories », Philosophie, Université Paris-Diderot - Paris VII, Paris, 2007.

"sur le plan des pratiques scientifiques, Soler (2001) note que ce qui conduit une communauté de spécialistes à retenir une hypothèse issued'une analogie n'est évidemment jamais seulement l'origine analogique de cette hypothèse, mais une série de procédures débouchant éventuellementsur sa corroboration en l'état actuel des connaissances." p. 13

img

Ancori B.

B. Ancori, « Analogie, évolution scientifique et réseaux complexes », Nouvelles perspectives en sciences sociales, vol. 1, nᵒ 1, p. 9, 2005.

sa définition de l'agir construit une écologie cognitive : une structuration dynamique des relations

img

Rabardel Pierre.

P. Rabardel, « Instrument subjectif et développement du pouvoir d'agir », in Modèles du sujet pour la conception : dialectiques, activités, développement, Toulouse: Octarès éditions, 2005.

"Michel Serres montre comment le baroque confère une nouvelle unité au monde fragmentaire avec lequel il doit désormais composer en substituant « le sommet d’un cône au centre d’une sphère » ; le monde s’avère entièrement relatif à l’individu qui le perçoit. Le baroque manipule le point de vue qui, selon Deleuze, est moins un point que le lieu d’où le sujet perçoit et jauge le monde. Le sujet baroque est toujours situé à l’intérieur du monde dont il parle, comme le montre la théorie de la souveraineté développée par Benjamin dans l’Origine du drame baroque allemand ; sa parole n’est pas surplombante, et s’il croit parler depuis une hauteur, c’est qu’il n’a pas conscience qu’il est déjà tombé dans le monde. Le baroque peut être perçu comme une modalité critique de l’être au monde : « Leibniz construit la “table” des cas qui renvoie au point de vue comme jurisprudence ou art de juger. »" p. 73

img

Traisnel Antoine

A. Traisnel, « Nathaniel Hawthorne : l'allégorie critique, ou l'écriture de la crise », Littéraire américaine, Université Charles-De-Gaulle – Lille 3 UFR ANGELLIER, Lille, 2009.

"L'analogie consiste à utiliser des connaissances acquises sur des phénomènes ou des situations pour les appliquer à d'autres phénomènes pour les comprendre ou à d'autres situations pour agir sur elles en s'appuyant sur des similitudes perçues mais sans avoir la certitude qu'elles relèvent de la même catégorie et donc qu'elles sont pertinentes." p. III

img

Sander Emmanuel

E. Sander, L'analogie, du naïf au créatif : analogie et catégorisation. L'Harmattan, 2000.

"Le premier concerne l’analyse sémantique des traces d’interactions humaines médiatisées et plus précisément dans des contextes d’apprentissage. Le deuxième verrou se trouve dans la difficulté actuelle d’appréhender les traces de façon transversale entre outils et oblige à trouver des solutions pour une meilleure interopérabilité entre les systèmes captant et gérant les traces." p. 168

img

George Sébastien

S. George, « Interactions et communications contextuelles dans les environnements informatiques pour l'apprentissage humain », HDR, INSA de Lyon, 2010.

« … on comprend souvent les notions d'intuition et de symbole comme suit : l'intuition est la capacité qui saisit « directement » la réalité sans aucune médiation, tandis que le symbole (physico-chimique) concerne exclusivement la « relation » et révèle de la structure. Mais nous avons établi qu'il y a une autre notion d'intuition reconstruite par la médiation du symbole, qui touche cette forme de réalité saisie par le biais de la réflexion sur les concepts. » p. 429

img

Harada Masaki

M. Harada, La physique au carrefour de l'intuitif et du symbolique : Une étude épistémologique des concepts quantiques à la lumière de la phénoménologie herméneutique. Institut Epistemologique Lyon, 2006.

"... le livre de Philip Henry Gosse : Création (Omphalos) - An attempt to Untie the Geological Knot (Création [omphalos] - Une tentative de dénouer le noeud géologique). Dans ce livre extraordinaire, il apprendra beaucoup de choses sur la structure des animaux et des plantes [...]. Toute plante et tout animal sont construits en accord avec les prémises de cette nature cyclique." p. 113

img

Bateson Gregory

G. Bateson, Vers une écologie de l'esprit : Tome 2, Édition revue et corrigée. Seuil, 2008.

"La constitution d'un bien commun ne relève donc ni du cours spontané des intérêts égoïstes abandonnés à leurs conflits sauvages, ni d'une transcendance altruiste détachant les individus de leur intérêt personnel pour les aspirer vers les plus hautes sphères morales du don, mais de l'invention d'artifices qui redirigent ces intérêts (toujours égocentrés) en direction de synergies inédites, insérant dans la nature de nouvelles formes d'organisation" p. 55

img

Citton Yves

Y. Citton, « Entre l'économie psychique de Spinoza et l'inter-psychologie économique de Tarde », in Spinoza et les sciences sociales : de la puissance de la multitude à l'économie des affects, Paris: Éd. Amsterdam, 2008, p. 45-68.

Axe de recherche

Langages symboliques

Evaluer au mieux la nature des langages symboliques pour montrer en quoi ils sont nécessaires et limités pour mettre en commun nos intelligences...

En savoir +

Formations

CDNL

Licence Professionnelle : Création Développement Numérique en Ligne

Plus d’infos

Axe de recherche

Intelligence collective

A partir d’une critique de l’intelligence collective vue comme une société d’insecte, nous élaborons une définition de l’intelligence collective basée sur l’éthique et la mise en commun de la réflexivité.

En savoir +

Recherches

3500

Auteurs lus

Actions

646245

Lignes de CSS

714953

Lignes de HTML

3444527

Lignes de JavaScript

8106911

Lignes de PHP

Diffusions

54

Conférences

32

Publications

1572

Etudiants

63486

KM parcourus